EMF-Ecole des Métiers /
Berufsfachschule - Fribourg

 

Chemin du Musée 2, CP 41 

CH-1705 Fribourg

T +41 26 305 26 27

F +41 26 305 26 28

     Liens utiles: 

- Intranet / collaborateurs
- Intranet / personnes en formation
- Site web de l’Etat de Fribourg
- Site web du service de la formation professionnelle

Documents :

- PAM Proposition d’Amélioration
- APE Extrait du catalogue de prestations EMF dans le cadre de l’Etat

 

A PIED

EN BUS

CONTACT

Contacts + Liens

ENTREPRISES > Pool FRI-PM+

FRI-PM+ : FRIbourg - Pool de Mobilités post-CFC pour les apprenti-e-s issu-e-s du système dual de formation professionnelle / Erasmus+, solutiontransitoire

L’EMF porte le projet « FRI-PM+ : Fribourg – Pool de mobilité post-apprentissage pour les apprenti-e-s du système dual » pour prendre en charge les tâches administratives de gestion et suivi du projet et pour gérer et justifier l’octroi des bourses aux stagiaires auprès de la Fondation instituée pour la promotion des échanges et mobilités.

Les individus ne peuvent accéder directement au programme de mobilités « Erasmus+, solution transitoire ». Ces projets sont réservés aux seules entreprises, associations et institutions de formation qui déposent des projets pour en faire bénéficier indirectement les apprenti-e-s par l’octroi de bourses.

  • Ce principe ne peut être détourné en répercutant les frais d’inscription sur l’apprenti-e ou ses proches.

 

L’entreprise doit donc se considérer comme si elle était « porteuse du projet » en assumant ses responsabilités pour sélectionner le/la candidat-e et pour financer l’organisation du stage.

A – Sélection du/de la candidat-e : l’implication de l’entreprise est primordiale pour sélectionner le/la candidat-e qui pourra être mis-e ensuite au bénéfice d’une bourse. Les critères suivants relèvent donc d’une appréciation très sérieuse et qui engage l’entreprise:

  • Le/la candidat-e doit disposer des capacités pour réussir les procédures de qualification qui auront lieu au terme de son apprentissage. Le/la candidat-e doit avoir une marge de sécurité suffisante pour atteindre cet objectif, avec un risque d’échec jugé « très faible».

  • Le/la candidat-e doit avoir un comportement exemplaire, dont il/elle a fait démonstration au sein de l’entreprise et de l’école professionnelle tout au long de l’apprentissage. On ne s’appuiera pas sur des promesses de changement à venir. La mobilité se réalisant dans la suite immédiate de l’apprentissage, l’image de l’entreprise ne doit pas subir une dépréciation au travers de la perception du comportement du stagiaire.

  • L’entreprise doit s’engager à définir avec le/la candidat-e des objectifs de stages crédibles et pertinents (objectifs professionnels et objectifs linguistiques).

B – Coûts d’inscription à charge de l’entreprise : deux situations peuvent se présenter :

  1. Le stage nécessite la sollicitation d’un intermédiaire pour le placement à l’étranger (recherche de place de stage, recherche d’un logement dans le pays d’accueil, organisation de cours de langue, accueil du/de la stagiaire sur place et prestations de proximité durant le stage).

    • Les frais d’inscriptions de CHF 1'000.- sont facturés par l’EMF à l’entreprise. Ils correspondent à la part du financement de l’organisation de la mobilité qui reste ainsi à charge du « porteur du projet ».

  2. L’entreprise propose un stage dans une de ses filiales à l’étranger. Aucun intermédiaire à l’étranger n’est alors nécessaire. L’entreprise assure l’organisation du stage dans sa filiale, la recherche du logement et l’accueil sur place.

    • Aucun coût ne sera alors facturé à l’entreprise.


Pour le/la participant-e un engagement sans faille est attendu pour:

  • Établir les documents nécessaires de manière proactive ou à la demande.

  • Respecter les arrangements et faire de son mieux pour que la mobilité soit un succès.

  • Se conformer aux règles de l’organisation d’accueil, à ses horaires de travail, à son code de conduite et à ses principes de confidentialité.

  • Communiquer à l’organisation d’envoi et à l’organisation d’accueil les problèmes ou les changements concernant le placement.

  • À la fin de la mobilité, soumettre un rapport final dans le format spécifié, accompagné des justificatifs des déplacements (billets à conserver comme justificatifs) et de l’Europass Mobility.